Forum JDR Stratégie/Géopolitique futuriste. Créez votre civilisation. Guidez votre peuple.
 
AccueilEmpiresCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Féddération Cumrain - Territoire Sandalor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vhym A'Roa
Narrateur
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 27

MessageSujet: Féddération Cumrain - Territoire Sandalor   Lun 10 Oct 2016 - 17:45



An 301 après la Halte

Prologue
 
Trois siècles ont passé depuis que l'Agora d'Or, communauté anarchiste issue des temps pré-spatiaux, s'est installée sur l'aride et mystérieux monde d'Atrais. Les temps de la fondation coloniale, que ce peuple, riche d'une expérience millénaire du "nomadisme cosmique", nomme en conséquence la Halte, semblent tenir plus de la légende que de l'Histoire. Sans doute en raison de la nature énigmatique et sauvage de leur monde, les Cumrain ont perdu l'habitude, propre aux Agoriens, d'entretenir avec ferveur le souvenir de Terra Prime, alias la Terre, berceau de l'humanité.

Certes, ils savent quel était l'aspect et la richesse biologique de la "grande bleue". Ils ont consigné la mémoire des guerres qui ont ravagé l'humanité terrestre, comme celle des miracles culturels et des oeuvres immortelles qui ont parsemé son parcours sur ce monde lointain, et désormais inaccessible. Que l'on parle aux enfants Cumrain de Rome et de la Grèce, de la Chine Antique, de Michel-Ange, Robespierre, Pythagore, de Cortès ou d'Abraham Lincoln, ces noms ne leur seront pas inconnus, bien qu'ils témoignent d'un passé extrêmement lointain.

Pour autant, les périples et les merveilles propres à l'exploration du vide galactique, à laquelle l'humanité s'est adonnée depuis des millénaires, ont contribué à donner au peuple Cumrain une sensibilité qui la ferait, sans doute, paraître très étrangère à ses ancêtres de Qumran. Peu d'entre eux, par ailleurs, savent quel est ce lieu, et sauraient le placer, ne serait-ce qu'approximativement, sur une vieille carte de Terra Prime. Et pour cause, ce peuple a d'autres soucis, en cette période de commémoration du tricentenaire.

Le Tournant de Fer

Depuis cinq décennies, l'âpre et paisible Atrais a, en effet, subi des violences inédites dans sa jeune histoire, et auxquelles les Cumraint n'auraient pas pu se préparer. Quelques deux siècles de paix quasi-perpétuelle, exception faite d'occasionnelles dissensions entre les colonies, qui, par ailleurs, furent parfois sanglantes et même tragiques, avaient donné le ton de l'existence sur le monde des sables.

Cette période autarcique, durant laquelle les Cumraint n'eurent jamais de nouvelles de leurs congénères de la Voie Lactée, fut en effet un temps à la fois dur et chargé d'angoisses, et incroyablement exaltant, du fait de la tâche immense qui était la leur, que représentait la possession totale de cette planète capricieuse. Parsemée de ruines étranges, de restes de mausolées et sanctuaires, ainsi que d'immenses fresques taillées à même les falaises, Atrais conservait la mémoire d'une ancienne civilisation, relativement primitive d'un point de vue technique, mais d'une richesse culturelle incontestable.

Une aura mystique nimbait ces sables, et les Cumrain voyaient, dans le cours présent de leur destinée, l'occasion d'établir une humanité absolument nouvelle, et bénéficiant de son isolement, comme de son existence initialement paisible, pour laisser libre champ à l'exercice de la raison humaine, débarrassée des sinistres impératifs politiques et militaires, en vue de bâtir la vraie civilisation, celle dont une humanité enfin adulte poserait les bases.

Les choses se passent rarement comme prévu. Mais, en dépit des inévitables conflits frontaliers et intrigues internes auxquels les colonies Cumrain se livrèrent, cette civilisation semblait vouée à poser les bases d'une société fidèle à cet idéal. Jusqu'à ce que, vers l'an 253, un contact se noue avec des individus armés qui s'avéraient provenir de la Voie Lactée. L'état de grâce causé par la nouvelle de l'arrivée de milliers de migrants issus de la Galaxie-Mère, fut vite dissipé par la prédation que les Cumrain eurent à subir, de la part de flottes pirates opérant dans le Quadrant Est.

Ce peuple avait oublié ce qu'était une guerre moderne, et ce que représentait le fait de devoir repousser une invasion. Il le paya cher, et dut subir l'occupation et la prédation d'organisations criminelles, qui semblaient bien décidées à faire d'Atrais un carrefour du trafic criminel dans cette partie de la Galaxie. Pendant sept années, de 255 à 262, les Cumrain durent temporiser, négocier, et s'humilier de toutes les manières, dans l'espoir d'amadouer l'avidité des pirates.

Chute et redressement

Peine perdue. Entre 262 et 268, les nouveaux venus assiégèrent, pillèrent et finir par brûler toutes les colonies des régions planétaires de Lûra, puis d'Aradius, après avoir continuellement repoussé, harcelé et infiltré les milices Cumrain constituées à la hâte. Les cités pionnières des lacs souterrains nord finirent par tomber en 271, date à laquelle la ville troglodyte d'Abrojin, première colonie Agorienne, commença à subir les bombardements quotidiens qui devaient accompagner son histoire pendant dix ans. Cette décade, dite du Revirement, constitue une rupture dans l'histoire récente d'Atrais, puisqu'elle fut caractérisée par une intense militarisation de la société Cumrain. Bien que restée fidèle à son organisation décentralisée, elle se donna les moeurs, et la résolution farouche d'un peuple de citoyens-soldats.

Ces temps pénibles furent aux ceux des ingénieurs. L'inventivité et la finesse de leurs conceptions en matière d'armement, permirent à ce peuple de se doter d'un arsenal aérospatial performant, qui était alors une nouveauté radicale pour ce peuple, qui avait délaissé tout aéronef de combat depuis l'an 1 de la Halte. La surprise que représenta, pour leurs adversaires, l'emploi massif et audacieux de chasseurs, permit aux Cumrain d'inverser la tendance, et de repasser à l'offensive. Cette reconquête minutieuse, qui leur prit quatre ans, connut sa conclusion avec le départ de la Ligue Adamantine, nom que s'était donnés les pirates après leur installation sur Atrais.

Le harcèlement incessant que les Cumrain exercent encore aujourd'hui sur leurs vieux adversaires, les ont fait respecter, et même craindre de ces derniers. Mais cette victoire majeure n'a pas remplacé les morts. Alors que le trois-centième anniversaire de la Fédération a pu être fêté dans l'honneur, la planète doit être reconstruite. Elle est loin de son potentielle industriel et démographique d'antan, mais une ardeur nouvelle court dans le sang du peuple des sables. Maintenant qu'il sait qu'il n'est plus seuls dans cette Galaxie, l'heure est venue de s'intéresser à ce qui se passe au dehors du système d'Atrais. Et de se prémunir des nouvelles menaces, qui ne doivent pas manquer de rôder, dans cet univers inconnu...   

Carte générale d'Atrais
Spoiler:
 


Dernière édition par Vhym A'Roa le Lun 10 Oct 2016 - 20:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vhym A'Roa
Narrateur
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 27

MessageSujet: Re: Féddération Cumrain - Territoire Sandalor   Lun 10 Oct 2016 - 20:10

Bilan d'activités de l'an 301


"...et nous sommes donc en liaison avec les équipes d'Univox*, arrivées voici une heure, temps d'Abrojin, à l'avant-poste du Pic Mort, situé à quelques kilomètres du nouveau spatiopôle d'Abzû. Lucca, quelles nouvelles ?
-Et bien, Farin, nous pouvons, tout d'abord, vous confirmer que les installations d'Abzû sont parfaitement opérationnelles, et qu'elles sont tout à fait efficaces. Le rapport que m'a fait le directeur du génie civil confirme les prévisions, en question de temps, qui avaient été faites regardant le chargement de la population, et des matériels qui serviront à la colonisation.
-On peut donc supposer que le départ du convoi est imminent ?
-Il devrait se faire d'une minute à l'autre, Farin. Rappelons qu'il s'agit de convoyer 5000 personnes, ainsi qu'une centaine de véhicules lourds, car la vidéo-tribune émise ce début de mois était très claire. Elle témoignait sans équivoque du choix des Cumraint de poser dès le départ les bases d'une colonisation, ou plutôt, d'une réoccupation, qui soit solide et d'emblée capable de se construire une autosuffisance économique.
-Lucca, pouvez-vous confirmer la présence militaire qu'évoquaient les rumeurs ?
-Affirmatif. Le Vème bataillon de Voltigeurs, soit 500 combattants, accompagne le convoi, assisté de deux cent miliciens qui assureront la sécurité civile. Tous s'installeront dans la région avec la colonie, et je peux rajouter que l'escorte aérospatiale cèdera également un escadron de chasseurs planétaires, qui demeureront sur place, afin de parer à toute éventualité.
-La mission civile court-elle un risque ?
-Le colonel Olberg m'assure du contraire, mais elle précise que cette région n'a pas été reconnue en détail depuis près de quinze ans. Si rien ne laisse penser que le convoi pourrait subir des attaques de quelque genre que ce soit, nous ne savons pas non plus ce qu'il est advenu des ruines de nos colonies, et on peut tout à fait s'attendre à découvrir des caches d'armes non-évacuées par la Ligue Adamantine, ou même, hypothèse noire, piégées. Cinquante soldats du génie accompagneront donc l'expédition, et procèderont aux fouilles indispensables à la sécurité de la colonisation.
-A en juger par les nuages de poussière qui s'envolent autour de vous, la mission de reconnaissance a apporté le feu vert pour le départ du convoi ?
-[Quelques secondes de silence, le temps pour la journaliste de vérifier ce qui se passe.]...Alors, pas tout à fait, Farin, car les barges de transport n'ont pas encore décollé. Je peux juste vous dire que leurs réacteurs viennent de se mettre en marche, et que le convoi s'apprête à partir. Cependant, la confirmation du départ devra attendre le retour de l'escadron d'observation et d'analyse, qui, selon le directeur Majdol, est imminent. 
-Le grand évènement est donc pour bientôt ! Eh bien, Lucca, vous restez avec nous, nous allons passer au représentant de la délégation de l'Assemblée Fédérale, qui a, le premier, soutenu le projet. Signalez-nous la bonne nouvelle dès qu'elle vous parvient, nous restons en liaison.
-Entendu, Farin, fin d'émission. A tout à l'heure !"

* Univox est le réseau collectif d'information d'Atrais.



Enregistrement vidéo de l'envol des transports, trente minutes après la transmission de l'envoyée spéciale Lucca.


Résumé :
Mise en place d'un convoi civil en vue de de réoccuper la région planétaire d'Arradius. Prévision d'achèvement de la mission au début de l'an 302. En raison de la distance à parcourir, ainsi que du caractère difficile et changeant du terrain, l'acheminement des colons et du matériel se fera par la voie des airs.
Nom de l'unité : "Mission civile d'aménagement et d'installation"

Dépenses :

  15
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Féddération Cumrain - Territoire Sandalor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tuto haradrim, opération désert
» Salle d'opération section civile
» Votre fédération 2011.
» Ambassade de la Confédération du Rhin {LCR}
» Haiti, bientot un territoire des Etats-unis d'Amerique!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cosmos Domination :: Cosmos Domination :: Civilisations :: Civilisation actives :: Fédération Cumrain-
Sauter vers:  
top rpg
TOP 50 Rpg
Sawen.net - Annuaire Forum RPGAnnuaire de forums RPG//