Forum JDR Stratégie/Géopolitique futuriste. Créez votre civilisation. Guidez votre peuple.
 
AccueilEmpiresCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quête - Ruines aliens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Filotas
Administrateur
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 01/08/2015

Feuille de personnage
Identité du héros:
Espèce:
Nationalité:

MessageSujet: Quête - Ruines aliens   Mer 17 Aoû 2016 - 19:29



Une équipe de géologues à longé les côtes sud de Parmaxu, dans une région réputée pour ses tempêtes, dans le but d'étudier les différentes couches géologiques du continent. 
En s'aventurant dans une caverne à flanc de falaises, ces hommes et ces femmes ont découvert quelque chose qui dépassait de loin toutes leurs espérances les plus folles. La grotte était entièrement revêtu de technologies, simples mais fonctionnelles, alimentant des cuves de stases occupées par des entités inconnues. Elles sont alimenté grâce à un système électrique pompant son énergie des courent marins. Dans ses conditions, les corps ne nécessitent que très peu d'énergie et dégage peu de chaleur. Ils sont nourrit par un système automatisé de synthétisation de nutriments, toujours fonctionnel. Ils sont en vie.

Comme l'exige le protocole de sécurité dans ce genre de cas de figure, aucun membre de ses équipes n'a eut de contacte avec l'extérieure, les données furent saisies et le site bouclé par les services secrets. Ils ont résisté, évoquant leurs droits de citoyens terrans, mais la raison d'état prévaut. Que devons nous faire ?

C'est l'occasion de parler avec une entité alien inconnue. Qui sait les révélations que nous pourrions tirer d'eux. 
-Tenter d’ouvrir les capsules. Sous très haute surveillance.


Nous pouvons examiner les lieux avec une nouvelle équipe et tenir au silence les géologues. En cas de trahisons de leur part, nous pourrions veiller à ce que leurs vies deviennent un enfer et parallèlement faire en sorte que les médias en parle comme d'une conspiration de fous adeptes des théories du complots.
-Laisser les géologues en liberté avec contrat de garder le silence. Envoyer une équipe sur place pour en apprendre plus sans ouvrir les capsules.


Ne prenons aucun risques. Fermer l'endroit, pour ne pas réveiller ce qui depuis longtemps dort. Peu être pour une bonne raison d’ailleurs. Ces aliens n'ont en tout cas aucunes technologies que nous ne surpassons pas déjà. Et éliminer les témoins indésirables...
- Effondrer la grotte et "perdre" l'équipe de géologues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cosmosdomination.forumactif.com
Alaric83
Narrateur
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 03/07/2016

Feuille de personnage
Identité du héros: Grand Amiral Qi
Espèce: Humain
Nationalité: Terranne

MessageSujet: Re: Quête - Ruines aliens   Jeu 18 Aoû 2016 - 3:22

En sortant de sa navette de commandement, le Grand Amiral Qi fut immédiatement surpris par la moiteur de l’air ambiant. L’électricité statique était palpable, et plus loin au sud, une titanesque dépression orageuse se profilait. Les météorologues luttaient encore pour établir le schéma climatique de Terra Quartus, mais selon eux, la dépression risquait fort de se transformer en un ouragan assez puissant pour soulever un petit vaisseau de guerre naval.
 
Fort heureusement, les Terrans n’auraient pas à vérifier cette hypothèse aujourd’hui, puisque la tempête ne se dirigeaient pas du tout vers eux. Et c’était tant mieux, car les Fils de Terra avaient d’autres affaires bien plus urgentes à régler : La découverte de vestiges d’une ancienne civilisation Xénos. Le terme « vestige » qui avait été employé dans le mémo transféré à Qi était d’ailleurs trompeur, puisque la technologie découverte n’importait au final que peu. Non, c’étaient bien les survivants de cette (probablement) antique civilisation qui avait causé un tel déploiement de troupes.
 
Depuis la plage sur laquelle sa navette l’avait déposé, Qi donna un nouveau coup d’œil vers l’océan. Une douzaine de navires de guerre de surface étaient déployés autour de l’île, prêts à intervenir à tout instant. Il s’agissait là de l’intégralité de la flotte maritime de la Légion Siderae Nostrae, tout ce qui avait pût être construit en quelques années. La priorité avait été donnée, en toute logique, aux forces aérospatiales. Quelle ironie que ce fût à la surface de cette planète que le premier contact avec des Xénos doués de conscience allait peut-être se réaliser.
 
A travers des dizaines et des dizaines de systèmes solaires, les Guildes Terrannes Unies avaient désespérement cherché à rencontrer des espèces autres que les Vajras, avec qui ils pourraient converser voire établir des alliances. L’occasion était presque trop belle. Il y avait une certaine logique, cependant : Terra Quartus, ou Kless comme l’appelaient les Vajras, était la seule planète habitable connue dans cette partie de la galaxie, à l’exception de feu Terra Tertius. Il était donc hautement envisageable qu’une civilisation s’y soit développée auparavant.
 
Cependant, absolument rien ne garantissait que ces aliens soient pétris de bonnes intentions. Qi craignait plus que tout que l’activation de cette station de stage ne déclenche une réaction en cascade d’activations à travers toute la planète. Qui savait combien de sites identiques à celui découvert par les géologues pouvaient parsemer la planète ? Si celui-ci n’était qu’un site mineur, et que des armées entières n’attendaient que d’être réactivées ? Le risque était bien trop grand.
 
Avant de pénétrer dans la grotte en question, Qi recalibra les armes de son exo-armure de classe MESSIAH, l’une des dernières encore opérationnelles dans les GTU. D’ordinaire, il se rendait sur les zones d’opérations ‘simplement’ revêtu de sa combinaison de combat, déjà très perfectionné. Mais pour le coup, en l’absence d’information sur la menace, le Grand Amiral avait préféré se rendre sur place avec ce quasi-mécha de deux mètres quarante-deux pour maximiser ses chances de survie en cas de premier contact désastreux.
 
Escorté par deux escouades d’infanterie régulière, il se rendit jusqu’à l’entrée de la grotte, bien plus en profondeur dans l’île. Qi se mit à maudire la végétation luxuriante qui lui barrait le passage. Les îles du sud étaient les seules à disposer d’un climat assez chaud pour entretenir ce type de jungle, et pour cause : Terra Quartus était « verrouillée » axialement face à son étoile. Ainsi, le pôle sud se retrouvait face à cette étoile bleue 80% du temps. A contrario, au pôle nord régnait une température glaciale à longueur de temps, et les 20% de temps passées face au soleil ne suffisaient pas à faire fondre l’épaisse couche de glaces éternelles.
 
 Ces fichus Xénos n’auraient pas pût se situer vers les territoires froids mais vivables de l’équateur ou des tropiques ? Trois escadrilles de chasseurs atmosphériques passèrent en rase-motte au-dessus de l’île, gardant un œil vigilant sur toute activité Xénos, et un second œil sur la dépression qui empirait loin au sud. Les tempêtes permanentes du pôle sud allaient, tôt ou tard, priver les Terrans de tout soutien aérien dans la zone de l’île. Au pire, si un grand ouragan se déclenchait, même la flotte maritime aurait peut-être à se replier pour se mettre à l’abri. Voilà une perspective qui n’enchantait guère le Grand Amiral, mais en tant qu’homme de terrain, il avait ressenti comme étant de son devoir de mener lui-même cette opération.
 
De son interface neuronale, il ordonna à l’une de ses deux escouades d’escorte de se rendre à l’intérieur de la grotte. Une fois la zone confirmée sûre, Qi se lança à son tour à l’intérieur. Plusieurs dizaines de soldats d’élite Terrans étaient déjà présents sur place : La Garde Concilienne. Constituée par d’anciens vétérans fanatiquement dévoués à la survie des Terrans, la Garde avait été mise en place pour maintenir la paix entre les différentes Guildes et Légions, dans la mesure du possible. Désormais, elle obéissait entièrement à Qi, puisque ce dernier dirigeait désormais le Conseil des Amiraux, et par extension, était ce qui s’apparentait le plus à un souverain Terran.
 
Tandis que les troupes Terrannes étudiaient de bien loin et façon bien superficielle les appareils, Qi se rendit dans l’une des petites arrière-salles de la grotte. Après quelques minutes de marche souterraine, escorté cette fois par des Gardes Conciliens, il finit par arriver dans une petite salle circulaire où l’équipe de géologue avait été « retenue ». Il nota tout de suite qu’en plus de la vingtaine de Gardes Conciliens, le Commandeur Vilthius était également présent. Vilthius était jeune, dévoué et terriblement efficace, bien que ponctuellement impertinent.
 
D’un hochement de la tête, Qi salua Vilthius. Le Grand Amiral respectait l’ascension fulgurante du jeune Commandeur, qui était passé en moins de dix ans de sous-officier dans une Légion mineure à dirigeant des Gardes Conciliens. Son caractère impitoyable, son génie logistique et un peu de chance l’avait propulsé à ce stade à une vitesse que l’on ne pensait pas techniquement possible. Qi s’en accommodait bien.
 
« Grand Amiral, commença Vilthius, je tiens à exprimer à nouveau mon inquiétude quant à votre présence ici. Nous n’avons aucune idée du niveau de la menace. » D’un geste de la tête, il désigna la direction de la salle de stase. En effet, pour autant qu’ils le sachent, ces Xénos étaient de puis psioniques, des polymorphes, ou que savaient-ils encore. « L’extermination rapide et douloureuse de toute notre expédition insulaire est une possibilité tout à fait envisageable. »
 
Qi sourit dans son armure devant la nonchalence de Vilthius, et le glapissement de terreur de plusieurs géologues. Il examina rapidement ces civils. Tous faisaient partis de la très puissante Guilde Omnem Abudantiam. Cela ne facilitait guère ce que le Grand Amiral avait prévu, mais il devrait faire avec. Le Terran avait déjà vérifié que tout était prêt, mais pour la forme, il posa tout de même la question.
 
« Maître-Géologue Kakmarh, vos relevés ont-ils été ajustés comme prévu ? »
 
La voix de Qi était artificiellement robotisée par l’exo-armure MESSIAH, mais était malgré tout reconnaissable à celui qui était habitué de ses discours sur l’holonet. Le géologue Kakmarh produisit une petite tablette holographique, et fit défilé plusieurs tableaux et schémas moléculaires relativement obscur à l’esprit de Qi.
 
« Comme vous pouvez le voir,  et comme vous nous l’avez demandé Amiral Qi, nous avons modifié nos relevés et nos rapports afin de faire croire que nous sommes tombés sur une cache d’arme Vajras. Une nouvelle arme biologique terrifiante, une sorte d’acide dévoreur de chair sous forme d’aérosol. De quoi justifier votre mise en quarantaine de l’île auprès de la population, ainsi que notre évacuation et retour à Urbi Primus. »
 
Vilthius eut un léger rire. « J’ai déjà vérifié, Grand Amiral, tout est en ordre. A moins de venir sur place, personne ne saura la vérité en consultant ces informations. » Le Commandeur leva les mains au ciel, puis ouvrit les paumes. « Si vous souhaitez vous débarrasser d’eux, la Garde Concilienne est à vos ordres. »
 
Le maître-géologue, le visage recouvert de gouttes de sueur, lança un regard vers Vilthius, puis les dizaines de Gardes Conciliens, et enfin vers la gigantesque armure MESSIAH qui se tenait à côté de lui. « Mais enfin, bredouilla-t-il, Amiral Qi, je ne comprends p… »
 
D’un coup horizontal sec de sabre thermique, Qi fit sauter la tête de Karmarh. « Premièrement, c’est Grand Amiral Qi, civil. » La panique se répandit dans les rangs des géologues, dont beaucoup tentèrent de courir en vain, ou se mirent à genoux en hurlant. Les mieux équipés brandirent leurs armes de poing sans grand espoir. Les Gardes Conciliens fauchèrent promptement les civils, criblant les murs et les corps de centaines d’impacts de balles.
 
« Ensuite, votre compréhension n’est pas requise. Votre mort, elle, l’est. »
 
Vilthius haussa les épaules et poussa un grand soupir. « Vous savez, Grand Amiral, on aurait aussi pu les emmener à bord d’un navire, les exposer à l’une de NOS armes chimiques, et montrer les corps à la population. C’est plus difficile de faire croire à une mort xéno-biologique s’ils sont décapités au thermoglaive et criblés de balles de fusil Lancer. »
 
Qi considéra un instant le cadavre de Karmarh à ses pieds. Le pauvre homme n’avait fait que son devoir, en cherchant connaissance et potentiellement richesse pour sa guilde. Quelle tristesse que des Terrans doivent encore s’entretuer alors même qu’ils sont si proches de l’extinction. Mais rien ne doit pouvoir menacer la survie des GTU, surtout pas des géologues trop bavards. Ce « contrat de non-divulgation » n’avait été qu’un leurre pour les motiver à falsifier les données.
 
« Cette arme biologique imaginée dévore la chair, c’est juste ? Alors il n’y aura pas de corps à montrer, seulement leurs équipements. Passez leurs cadavres à l’acide, gardez uniquement les squelettes. »
 
Vilthius s’inclina humblement, pour signifier sa bonne compréhension des ordres. « Et si la Guilde venait à vouloir enquêter sur la disparition de ses géologues ? »
 
« Nous avons un nombre potentiellement illimité de Xénos sur cette planète, qui peuvent se réveiller au moindre mauvais bouton appuyé. Si nos craintes se confirment, et que d’autres sites que celui-ci existent, la grogne de l’Omnem Abundantiam sera le cadet de nos soucis. »
 
Tandis que les Gardes Conciliens commençaient à transporter les corps des géologues pour les faire disparaître, Qi retira le casque de son exo-armure MESSIAH, respirant pour la première fois l’air soi-disant contaminé de la grotte. « Seule la Garde Concilienne a désormais accès à la grotte. L’armée régulière se contentera d’établir un périmètre défensif sur l’île toute entière, en coordination avec la flotte maritime et notre soutien aérien. »
 
D’une impulsion neuronale, Qi fit apparaître devant lui une carte de Terra Quartus, avec la localisation en semi-temps-réel de toutes les expéditions en cours. Il y en avait un nombre alarmant, plus d’une centaine rien que pour la Guilde Omnem. « Toutes les missions d’exploration et de cartographie sont suspendues, pour toutes les Guildes. Cause : Danger biologique. Seule notre Légion peut encore explorer, jusqu’à nouvel ordre. Dès que la menace sera évaluée, les expéditions pourront reprendre. »
 
Sur ce, Qi se remit en marche en direction de la salle de stase. Il voulait être aux côtés des techniciens de la Garde tandis qu’ils mettaient en place l’équipement qui permettrait d’avoir les premières informations sur ces Xénos. Vilthius n’avait toujours pas bougé, les deux sourcils levés suite aux dernières instructions de Qi.
 
« C’est un ordre sacrément couillu, Grand Amiral. Toutes les Guildes vont monter au créneau. Vous risquez de devenir très impopulaire auprès d’eux pour la durée de la crise. Omnem ou Lucidum pourraient utiliser cela pour crier à la prise de pouvoir autoritaire. »
 
Qi ne s’arrêta pas de marcher. Ces considérations politiques étaient très importantes certes, mais la survie des Terrans était prioritaire sur tout. C’était bien pour cela qu’on avait nommé un Grand Amiral, pour qu’il puisse prendre les décisions impopulaires qui assureraient le bien-être du plus grand nombre.
 

« S’ils ne sont pas contents, proposez-leur une visite privée de la zone de quarantaine. Un accident est si vite arrivé avec ces armes biologiques. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quête - Ruines aliens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SGU Aliens [SPOILERS]
» Cartons plumes et ruines
» Des ruines elfiques en Empire
» Arrivés à Ruines Alpha
» Les ruines invisibles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cosmos Domination :: Cosmos Domination :: Civilisations :: Civilisation actives :: Guildes Terrannes Unies-
Sauter vers:  
top rpg
TOP 50 Rpg
Sawen.net - Annuaire Forum RPGAnnuaire de forums RPG//